Les musiciens

DSC05829x1

Patrick Vaillant (mandoline électrique)
Echappé des musiques traditionnelles, fondateur du Front de Libération de la Mandoline, il affectionne les orchestres impertinents.

Daniel Malavergne (tuba)
Enfant d’harmonie, médaillé de conservatoire, balafré d’impro, il aime diriger de puissantes fanfares dans de grands festivals.

Frédéric Cavallin (batterie, percussions)
Batteur de jazz délocalisé et de chanson rock intransigeante, il se régale à cuisiner la mesure et colorier la démesure.

Ensemble
C’est un « power trio vernaculaire » qui voltige avec naturel, virtuosité et humour entre une tradition populaire ensoleillée et une irrésistible énergie improvisatrice.

 

DANIEL MALAVERGNE
tubiste

photo Luc Greliche

photo Luc Greliche

Après être passé par l’École de Musique de l’Harmonie des Mines de la Grand

Combe, il suit une formation classique : il est médaillé d’or du Conservatoire de Nîmes et reçoit le prix de la Ville de Paris.

Il débute professionnellement dans la rue, rejoignant la Compagnie Musica Brass, dans différents spectacles dont L’ Avant-garde républicaine, qui tourne en Europe, Afrique et Canada.

Ses collaborations s’ouvrent à des genres divers : musiques traditionnelles (Patrick Vaillant, Manu Théron), théâtre (compagnie Carcara Producteurs, Théâtre de la Palabre), cirque (Cirque en Kit), danse contemporaine (compagnie Bernard Menaut), jazz (Le Grand Lousadzac de C. Tchamitchian)…

Il fonde Auprès de ma blonde, fanfare de poche, avec le percussionniste Alfred Spirli, le trompettiste Thierry Daudé et le hautboïste Philippe Neveu. La création originale y côtoie musiques populaires et traditionnelles. La mise en scène se frotte à la danse, au théâtre, au cirque… (produit par l’Association des Musiques en Mouvement)

Il dirige de nombreuses fanfares, dont la Fanfare Nationale du Mali, la fanfare du festival de jazz de Perpignan Jazzèbre depuis 1999.
FREDERIC CAVALLIN
batteur, percussionniste

photo Luc Greliche

photo Luc Greliche

Il débute la batterie à 8 ans, étudie à l’école Dante Agostini puis à l’école Music’halle de Toulouse, découvre les percussions orientales avec Ali Alaoui, et suit l’enseignement du joueur de Tabla indien Debashish Brahmachari.

Au hasard d’un voyage en auto-stop en Grèce en 1994, il découvre la puissance de la musique traditionnelle. Sur cette petite île des Cyclades, les conditions sont idéales pour observer l’unique corps que représente une langue, un geste, une danse, une respiration….

A son retour, la futilité de ces musiques de culture d’emprunt que sont le funk ou le jazz lui devient insupportable.
Il découvre l’idée de folklore imaginaire de Bélà Bartok et la musique de Tesi/Vaillant à travers « Veranda ». Un gigantesque univers des possibles s’offre désormais à lui.
Il travaille notamment avec Éric Lareine, Bazaar Boutik, Amor Fati Trio, Mathieu Werchowski, Anticyclone, Pulcinella, Hervé Suhubiette et Jur

Prolifique, gourmand, son travail se situe entre le free jazz le plus exigeant et la musique traditionnelle la plus ancestrale et, si possible, en croisant les langages (cinéma, danse, marionnettes, cirque, théâtre…)

 

PATRICK VAILLANT
mandoliniste

photo Luc Greliche

photo Luc Greliche

Il est un pionnier et un acteur majeur des musiques traditionnelles dans sa région.

Son chemin d’instrumentiste autant que de compositeur illustre la continuité entre ce terrain d’ancrage et des horizons multiples et ouverts : chanson, musiques improvisées, musiques méditerranéennes, ballet, théâtre, enfants.

Son bagage traditionnel, son goût de l’improvisation, une inspiration traversée de Méditerranée et de jazz, l’originalité de son jeu comme de ses compositions, ont fait de lui un mandoliniste internationalement reconnu et recherché.

Son parcours le mène vers les scènes jazz et classiques autant que des musiques du monde. Leader de nombreuses créations, il est aussi invité sur les projets d’autres artistes, répond aux fréquentes commandes d’écriture ou d’arrangement, et se voit régulièrement solliciter pour des masterclass, et jurys de mandoline.

Il a fondé le Melonious Quartet, premier quatuor de mandoline moderne en France. Au sein du Front de Libération de la Mandoline il développe le concept d’altermandoline. et a créé l’Oumanpo (Ouvroir de Mandoline Potentielle)

Il vit à Nice, et y dirige la compagnie Mandopolis.

Il a joué sur scène ou sur disque avec, entre autres :

Riccardo Tesi, Jan-Maria Carlotti, Michel Marre, Daniel Malavergne, Gianluigi Trovesi, Barre Phillips, Gabriele Mirabassi, Bijan Chemirani, Stelios Petrakis, Denis Fournier, Bernard Santacruz, Manu Théron, Marco Cesar, Alain Blesing, Claude Barthélémy, Senem Diyici, Jacky Molard, Alain Gibert, Kepa Junkera, Nando Citarella...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *